Être en bonne santé, c’est une grâce de Dieu !

Le contenu de notre site est fourni à titre informatif. Il ne peut pas servir de prescription, ni remplacer un avis médical.
Veuillez consulter votre médecin ou tout autre professionnel de la santé en priorité.

Chardon marie : composition, vertus, emploi et risques

Chardon marie

De la famille des Astéracées, le chardon Marie est une plante herbacée utilisée en phytothérapie pour son action sur le foie. Ses vertus thérapeutiques sont connues depuis l’antiquité. Pline l’ancien recommandait le jus de chardon pour décongestionner la vésicule biliaire.

Présente dans la pharmacopée de plusieurs pays, le chardon Marie encore appelé chardon de Notre-Dame ou Siybum marianum est une plante originaire du bassin méditerranéen. Composée de puissantes substances antioxydantes, cette plante permet de traiter diverses affections.

Composition

La principale substance active présente dans le fruit du chardon Marie est la silymarine. Cette substance est constituée de trois flavonoïdes : la silybine, la silydianine et la silychristine. La silymarine est un puissant hépatoprotecteur. Par ailleurs, cette substance a aussi une action antioxydante, anti-inflammatoire et elle ralentirait le développement des cellules cancéreuses.
On trouve aussi dans cette plante de la quercétine (antioxydant), de l’acide oléique, de l’acide myristique et de l’acide palmitique.

Indications thérapeutiques

Le chardon Marie est essentiellement utilisé pour traiter les maladies du foie comme la jaunisse, les hépatites, la cirrhose.

De plus sa consommation permet d’atténuer les douleurs menstruelles et réduire la fièvre.
Cette plante est également indiquée pour soulager les douleurs articulaires (rhumatisme, arthrose) ainsi que les douleurs musculaires (crampes).
Le chardon Marie est un excellent remède pour purifier le sang et le foie.

En outre, sa consommation est indiquée chez les personnes ayant une digestion lente et difficile.
Par ailleurs, il stimule l’appétit et permet de traiter certains troubles digestifs.

Le chardon est également un puissant antioxydant. Il lutte efficacement contre le vieillissement précoce des céllules.

La consommation régulière de chardon Marie permet la prévention de certains cancers comme celui du foie ou du pancréas.

On peut aussi l’utiliser pour lutter contre la mauvaise haleine.

Les résultats d’études menées sur le chardon Marie ont montré que la consommation régulière de cette plante par des patients souffrant de diabète aiderait à réguler la glycémie et faire baisser considérablement le taux de mauvais cholestérol.

Mode d’emploi

Contre les affections du foie, il est possible de consommer les extraits normalisés contenant 80 % de sylymarine. Sous cette forme, il est conseillé de prendre entre 140 mg et 210 mg, une à trois fois par jour, de préférence une trentaine de minutes avant les repas.

Pour calmer les troubles digestifs, il est possible de préparer une tisane à base de graines séchées.

Pour la réaliser, ajouter 3,5 g de graines dans 200 ml d’eau puis porter le tout à ébullition pendant une trentaine de minutes. Boire la préparation obtenue trois à quatre fois par jour.

Pour renforcer son action contre les affections di foie, il est possible de combiner le chardon marie à de l’artichaut ou à du radis noir. Son association avec le ginseng se révèle efficace dans le traitement du diabète.

Risque et mise en garde

Les personnes présentant une obstruction des voies biliaires ne doivent pas consommer des préparations à base de chardon Marie. Cette plante est également contre indiquée au cours de la grossesse et chez la femme qui allaite. Aux doses indiquées, le chardon Marie ne provoque pas d’effet indésirable.

Directeur de publication: Julien Eymard A, email:contact@saintesante.com

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.