Être en bonne santé, c’est une grâce !

Le contenu de notre site est fourni à titre informatif. Il ne peut pas servir de prescription, ni remplacer un avis médical.
Veuillez consulter votre médecin ou tout autre professionnel de la santé en priorité.

Sureau : composition, vertus, emploi et risques

Sureau

Le sureau, également appelé arbre de judas ou hautbois, est un arbuste de la famille des caprifoliacées , . Cette plante est utilisée en phytothérapie depuis l’antiquité. Le sureau est utilisé généralement pour le traitement d’infections respiratoires et buccales.

Originaire d’Europe centrale, le sureau est un arbuste résistant pouvant vivre une centaine d’années. Cette plante est utilisée depuis des centaines d’années pour ses propriétés médicinales et ses baies sont appréciées pour leur gout particulier. Elles étaient même considérées comme un mets divin dans la Grèce antique.

Composition

Le sureau contient une quantité importante de flavonoïdes, de caroténoïdes, d’acides aminés, des minéraux, du tanin, de l’acide phénolique, de l’acide cyanhydrique, de l’acide valérianique ainsi que des vitamines (A, B6, C).

Vertus

La consommation de sureau est bonne pour la digestion. En effet, cette plante convient aux personnes ayant une digestion lente et sa consommation permet de lutter contre les ballonnements et les flatulences.

En outre, c’est un excellent remède naturel contre les infections respiratoires saisonnières comme le rhume, la sinusite, la grippe.

Il est aussi indiqué dans le traitement des bronchites et il aide à faire baisser la fièvre. De plus, le sureau peut être utilisé pour le traitement d’affections buccales comme la stomatite ou la laryngite.

La consommation régulière de sureau permet de renforcer les défenses naturelles. Cette plante a aussi des propriétés dépuratives. De ce fait, elle est indiquée chez les personnes voulant perdre du poids, car le sureau facilite l’élimination des toxines et de l’excès d’eau présent dans l’organisme.

Le sureau a aussi une action anti-inflammatoire. Il peut donc être utilisé pour soulager les douleurs articulaires provoquées par les rhumatismes, l’arthrose ou l’arthrite.

Les baies de sureau sont riches en substances antioxydantes. Leur consommation permet donc de lutter contre l’effet des radicaux libres et retarder le vieillissement des cellules.

Mode d’emploi

Le sureau se présente sous forme de comprimés, de gélules et d’ampoules. Pour bénéficier au maximum des bienfaits de cette plante, il est conseillé d’assainir son mode de vie et opter pour une alimentation équilibrée.

Il est aussi possible de préparer une infusion à partir des fleurs de cette plante. Pour la réaliser, laisser infuser pendant quelques minutes deux cuillères à café de fleurs séchées de sureau dans une tasse d’eau bouillante.

Pour utiliser le sureau en décoction, ajouter des feuilles et des morceaux d’écorce de sureau dans un récipient contenant de l’eau. Ensuite, porter le tout à ébullition pendant quelques minutes puis filtrer.

Boire trois tasses de cette préparation par jour. Il est possible de réaliser cette décoction en utilisant uniquement les baies séchées.

Contre les affections cutanées et pour soulager les douleurs articulaires, il est possible de tremper des compresses dans une décoction de feuilles et d’écorces de sureau et appliquer directement sur la peau.

Les baies peuvent être appliquées en cataplasme pour traiter les contusions, les brulures et calmer les douleurs dentaires.

Risque et mise en garde

Aux doses indiquées, aucun effet secondaire n’a été signalé. Toutefois, le sureau est contre indiqué au cours de la grossesse, pendant l’allaitement et chez l’enfant de moins de douze ans. Sa consommation est aussi déconseillée aux personnes diabétiques ou celles atteintes d’anémie ou de porphyrie.

Directeur de publication: Julien Eymard A, email:contact@saintesante.com

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.