Etre en bonne santé, c’est une grâce !

Lin
Samedi 4 juin 2016

Lin : composition, vertus, emploi et mises en garde

Originaire du bassin méditerranéen, le lin est une plante annuelle appartenant à la famille des linacées. Cultivé essentiellement pour en extraire une fibre utilisée dans la confection de tissus, le lin plus précisément ses graines a des vertus thérapeutiques reconnues depuis des milliers d’années.

Les graines de lin à partir desquelles on extrait de l’huile sont utilisées depuis des milliers d’années pour soulager diverses pathologies. Pline l’ancien mentionnait déjà dans ses écrits les applications thérapeutiques possibles de ces graines.

Composition

On retrouve dans les graines de lin : des fibres solubles, des lignanes (composés phénoliques), de l’acide alpha linolénique, des minéraux et oligoéléments (calcium, potassium, phosphore, fer, zinc, cuivre, sélénium), de vitamines (B1, B3, B5, B6).

Indications thérapeutiques

Les graines de lin du fait de leur richesse en fibres ont un effet laxatif. Leur consommation améliore la digestion et facilite le transit. Elles permettent de soulager certains troubles de la digestion comme la constipation.

De plus, l’application des graines de lin sous forme de cataplasme permet de prendre soin de la peau et traiter certaines affections cutanées. En effet, ces graines ont un effet anti-inflammatoire et adoucissant.

En outre, l’usage des graines de lin est indiqué dans le traitement d’infections urinaires (cystites) et de certaines affections des voies respiratoires (bronchites, toux chronique).

Une étude menée sur cette plante a montré que la consommation quotidienne de graines de lin permettrait de réduire le taux de cholestérol et de triglycérides. Et sa richesse en oméga 3 fait de lui un allié de taille dans la prévention des maladies cardiovasculaires et de l’arthrite.

Selon une autre étude menée en 2007, la consommation de graines pourrait réduire considérablement les bouffées de chaleur chez les femmes ménopausées.

Mode d’emploi

Il est recommandé de consommer une à deux cuillères à soupe de graines de lin en poudre par jour. On peut l’ajouter quotidiennement aux différents repas.

Contre la constipation, laisser tremper toute une nuit une cuillère à café de graines de lin dans un verre d’eau. Boire le verre d’eau avec les graines le lendemain matin. Une seconde recette consiste à faire bouillir pendant quelques minutes 20g de graines dans un litre d’eau. Filtrer et boire une tasse de cette préparation deux fois par jour de préférence après les repas.

Contre les inflammations cutanées et pour calmer les douleurs articulaires, il est possible d’appliquer un cataplasme fait à partir de farine de graines de lin. Pour réaliser ce cataplasme, ajouter environ 50g de graines de lin moulu dans de l’eau bouillante. Ensuite, maintenir le tout à chaud pendant quelques minutes puis appliquer la pâte obtenue sur la partie douloureuse ou enflammée.

Risques et mise en garde

L’huile de lin doit être uniquement réservée à l’assaisonnement. Ne jamais la chauffer. Elle est également contre indiquée chez l’enfant de moins de trois ans. La consommation de graines de lin est aussi déconseillée aux personnes atteintes d’occlusion intestinale. En outre, les graines contiennent du mucilage, composé qui peut réduire l’absorption par l’organisme de principes actifs de certains médicaments. Il est conseillé de décaler la consommation des graines d’au moins deux heures par rapport aux autres substances.


Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.