Etre en bonne santé, c’est une grâce !

Aneth
Mercredi 8 juin 2016

Aneth : composition, vertus, emploi et précautions

Encore appelé faux anis ou herbe de Dieu, l’aneth est une plante aromatique très appréciée en cuisine pour son odeur qui se rapproche de celle du fenouil. Outre cet aspect culinaire, cette plante est utilisée en phytothérapie pour ses propriétés anti-inflammatoires, digestives, anxiolytiques et antivirales.

Également connu sous le nom de fenouil bâtard, l’aneth est de la famille des apiacées et originaire d’Asie. Plusieurs documents anciens mentionnaient déjà les bienfaits thérapeutiques de cette plante. Chez les Romains, l’aneth symbolisait la vitalité. Il importe de connaitre la composition de cette plante afin de profiter de ses vertus médicinales.

Composition

L’un des principaux principes actifs de l’aneth est la carvone. C’est une cétone de la famille des terpènes. Cette molécule est un puissant détoxifiant hépatique et a également des propriétés antispasmodiques.

On retrouve également de la myristicine qui est une substance appartenant à la famille des phénylpropènes et qui possède des propriétés psychotropes.
Comme autres composés présents dans l’aneth on peut citer l’apiol (emménagogue), les mucilages (anti-inflammatoires), du tanin ainsi que des minéraux.

Vertus thérapeutiques

Du fait de sa richesse en potassium et en sodium, l’aneth a un effet diurétique. Il facilite l’élimination des toxines par les reins. En plus, sa consommation facilite la digestion tout en stimulant la fonction biliaire. L’aneth convient donc aux personnes ayant une digestion lente ou difficile. Il permet aussi de traiter certains troubles digestifs. C’est également un remède naturel contre la mauvaise haleine et il permet de prévenir les affections bucco-dentaires.

En outre, cette plante a des propriétés carminatives et antispasmodiques. Elle est donc efficace pour traiter les nausées et les vomissements.

Il peut aussi être utilisé pour traiter l’insomnie, la fatigue nerveuse et réduire l’anxiété. Selon plusieurs phytothérapeutes, l’aneth serait un excellent remède contre le hoquet et les ronflements.
Plusieurs études menées sur cette plante ont montré qu’elle empêcherait le développement de plusieurs germes nocifs comme l’Escherichia coli.

Mode d’emploi

Pour réaliser une tisane à partir de l’aneth, mettre une tige complète d’aneth dans une tasse d’eau bouillante. Laisser infuser quelques minutes, puis retirer la tige et boire.

Contre les troubles digestifs, plusieurs préparations sont possibles. Il est possible de préparer une infusion à partir de fruits séchés d’aneth (8g pour un litre d’eau chaude). Boire une tasse de cette infusion après les principaux repas. Contre ces mêmes maux, ajouter 30 gouttes de teinture mère d’aneth dans un verre d’eau. Réaliser et boire ce mélange trois fois par jour.

Pour traiter les affections de la gencive, les contusions ou l’engorgement des seins, on peut appliquer un cataplasme fait à base de feuilles d’aneth. Pour le réaliser, laisser infuser pendant une dizaine de minutes des feuilles d’aneth dans de l’eau bouillante. Ensuite appliquer sur les zones concernées.

Contre les nausées, utiliser quelques gouttes d’huile essentielle diluées en friction au niveau des avant-bras. Renouveler le geste deux à trois fois par jour.

Précautions

Aux doses recommandées, la consommation d’aneth ne provoque pas d’effets secondaires. Cependant, l’usage de l’huile essentielle d’aneth est contre indiqué chez la femme enceinte. Son utilisation doit se faire sous contrôle médical.


Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.