Être en bonne santé, c’est une grâce de Dieu !

Le contenu de notre site est fourni à titre informatif. Il ne peut pas servir de prescription, ni remplacer un avis médical.
Veuillez consulter votre médecin ou tout autre professionnel de la santé en priorité.

Sainte SantéHoméopathieRemèdesHoméopathie Bothtrops lanceolatus

Bothtrops lanceolatus, remède efficace contre les troubles cardiovasculaires

Homéopathie Bothtrops lanceolatus

Bothtrops lanceolatus est un remède homéopathique indiqué dans la prévention de plusieurs troubles cardiovasculaires. Ce médicament est également prescrit dans le but de combattre plusieurs autres troubles.

Bothtrops lanceolatus est élaboré à partir du venin d’un dangereux serpent aux morsures mortelles : le trigonocéphale. Ce venin, pris frais, passe par une lyophilisation, une technique qui permet de récupérer les composés protéiques et les enzymes qui s’y trouvent. A l’issue des procédés de préparations homéopathiques, le remède Bothtrops lanceolatus n’a aucun caractère toxique et peut être pris en toute sécurité par les femmes enceintes et celles qui allaitent.

Principaux troubles cardiovasculaires visés

Il est recommandé au sujet souffrant de graves troubles cardiaques de prendre Bothtrops lanceolatus. En cas d’infarctus du myocarde, on peut prendre ce remède homéopathique pour améliorer son état. A ce propos, il faut préciser que Bothtrops lanceolatus est prescrit pour éviter que la maladie s’aggrave, ce qui est malheureusement le cas quand un arrêt cardiaque survient. Bothtrops lanceolatus permet en outre au muscle cardiaque de bien fonctionner malgré la maladie.

D’autres troubles liés à la circulation sanguine peuvent être traités avec Bothtrops lanceolatus. Le médicament est par exemple indiqué contre les cas de rupture de vaisseaux sanguins, une situation à la base d’une paralysie ou d’une perte à la longue de certaines facultés comme la mémoire. On peut administrer ce médicament pour lutter contre les hémorragies veineuses du fait de sa capacité à favoriser la coagulation. La gingivorragie (saignement des gencives), l’épistaxis (écoulement de sang au niveau des fosses nasales) et l’hémorragie cérébrale sont plusieurs autres types d’hémorragies qu’il est possible de traiter avec Bothtrops lanceolatus.

Autres indications

Les homéopathes recommandent également d’utiliser ce médicament pour traiter certaines conjonctivites, surtout les cas où on constate une rupture des vaisseaux sanguins au niveau de l’œil. On le prescrit en outre contre l’asthénie intense et l’anxiété.

Il est possible de prendre Bothtrops lanceolatus lorsque survient un sérieux œdème capable de s’étendre et favorisant des peaux marbrées. Il est également établi la capacité de ce produit à soulager les intenses douleurs ressenties au niveau de la racine des membres et souvent à la base d’un engourdissement.

Posologie

Lorsqu’on prend Bothtrops lanceolatus dans le but d’éviter la détérioration progressive du muscle cardiaque, comme c’est le cas lorsque survient un infarctus du myocarde, on recommande de prendre 5 granules de sa dilution 15 CH, 2 fois par jour. Il est toutefois conseillé de faire des examens cliniques avant la mise en route du traitement.

Le même dosage est recommandé pour lutter contre la rupture des vaisseaux sanguins comme une thrombose ou une coronarite. Mais avant, il est essentiel de faire un bilan biologique d’hémostase pour une visibilité plus nette sur son état.

La dilution 4 CH de Bothtrops lanceolatus peut être prise pour traiter les cas d’hémorragies liées à une conjonctivite. L’homéopathe peut demander de prendre 3 granules, 3 fois dans la journée, et ce, jusqu’à amélioration des symptômes.

Directeur de publication: Julien Eymard A, email:contact@saintesante.com

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.