Etre en bonne santé, c’est une grâce !

Sainte SantéHoméopathieRemèdesHoméopathie Kalium sulfuricum
Homéopathie Kalium sulfuricum
Lundi 4 mai 2015

Kalium sulfuricum, pour traiter maladies de peau et troubles ORL

Kalium sulfuricum fait partie des 12 sels minéraux, ou sels de Schüssler, exploités en homéopathie pour l’élaboration de remèdes efficaces. Le produit est obtenu du sulfate de potassium finement broyé puis triturisé. Sa haute dynamisation en fait un remède homéopathique efficace, généralement utilisé pour le traitement des troubles en ORL et en dermatologie.

La fabrication de Kalium sulfuricum se fait suivant le procédé Hahnemannien. Il s’agit d’une démarche homéopathique qui consiste à réaliser des dilutions au dixième et au centième afin de préparer des produits de qualité et sans effets secondaires pour les patients.

Quelles sont les indications de Kalium sulfuricum ?

Kalium sulfuricum permet de traiter des dermatoses et des maladies de la sphère ORL.

En ORL

Kalium sulfuricum est un médicament utilisable dans le traitement du rhume du cerveau et de la sinusite, des pathologies qui provoquent généralement une sécrétion pouvant obstruer le nez. Cet écoulement nasal est légèrement épais et irritant et a un aspect jaune foncé tirant parfois sur le vert. Avec ce remède homéopathique, il est possible aussi de traiter la rhino-pharyngite chronique.

Kalium sulfuricum est en outre prescrit pour le soulagement des inflammations de la muqueuse du nez ainsi que des pathologies engendrant des sécrétions jaunâtres au niveau de cet organe et aussi dans l’oreille. Concernant l’oreille, ce médicament homéopathique combat les inflammations aiguës ou chroniques apparaissant au niveau de cet organe dont l’otite.

On conseille l’utilisation de Kalium sulfuricum en cas de rhino-pharyngite. Il est également possible d’absorber ce produit homéopathique contre l’anosmie (réduction ou perte de l’odorat), l’amygdalite chronique et la rhinorrhée, une muqueuse provoquant une forte sécrétion de glaire.

En dermatologie

Ce remède homéopathique parvient à combattre les affections de la peau, que leur cause soit d’origine allergique ou infectieuse. En général, ces maladies provoquent des squames au niveau des mains et des pieds et engendrent l’apparition de croutes jaunes et une éruption de plaques rouges au niveau de la peau. L’action thérapeutique de Kalium sulfuricum est satisfaisante dans le cadre du traitement des allergies cutanées et des acnés. Il s’agit d’une bonne indication en cas de dermatose comme le psoriasis et l’eczéma. Concernant la deuxième pathologie citée, le médicament permet de soulager rapidement les vives démangeaisons issues de celle-ci ainsi que les éventuelles sécrétions blanches.

Comment utiliser Kalium sulfuricum ?

Il est conseillé de consulter un homéopathe pour avoir la certitude de prendre Kalium sulfuricum à la bonne dose. La durée du traitement est fixée en fonction de la maladie combattue.

Contre les troubles en ORL

On peut utiliser 3 granules de Kalium sulfuricum 9 CH, 3 fois par jour, pour traiter rapidement les manifestations d’une rhino-pharyngite chronique. Le même dosage est à respecter en cas de rhinorrhée accompagnée d’une toux grasse, mais les prises se font 3 à 5 fois par jour. L’otite muqueuse est soulagée avec du Kalium sulfuricum 9 CH, à raison de 5 granules par jour. Les rhumes marqués par une toux et un écoulement jaune peuvent être traités avec 3 granules de Kalium sulfuricum 9 CH à prendre 4 fois par jour.

Pour le traitement des affections dermatologiques

Pour les pathologies dermatologiques, la dilution de Kalium sulfuricum à prendre varie selon la gravité de l’affection et de l’état du patient. Il peut arriver que la peau du bébé prenne un aspect jaune à la suite d’une manifestation importante de l’ictère. Dans ce cas, il faut lui administrer, une dose de Kalium sulfuricum 7 CH.


Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.