Etre en bonne santé, c’est une grâce !

Sainte SantéHoméopathieRemèdesHoméopathie Mercurius cyanatus
Homéopathie Mercurius cyanatus
Mardi 5 mai 2015

Mercurius cyanatus, soulager les troubles buccaux et ORL

Mercurius cyanatus peut être utilisé en toute sécurité pour soulager divers troubles buccaux et de la sphère ORL notamment. Mercurius cyanatus est un remède homéopathique élaboré à partir du cyanure de mercure, dont les cristaux sont triturés dans du lactose. L’élaboration de ce médicament impose également une déconcentration progressive qui peut se faire au dixième ou au centième en fonction de la dilution souhaitée. On procède aussi à une agitation vigoureuse du produit entre chaque dilution, ceci pour le dynamiser et garantir son efficacité.

Les femmes enceintes et celles qui allaitent ont même la possibilité d’absorber ce médicament sans aucune crainte. Il leur est cependant conseillé de consulter un professionnel qui leur indiquera la bonne dilution. Le produit est proposé sous plusieurs formes dont les granules qui ne doivent pas être touchées avec les doigts. Lors du traitement, il faut éviter de consommer du tabac, du café, de la camomille et toute substance astringente. Mercurius cyanatus est un médicament à conserver loin de la lumière, de la chaleur, de l’humidité et des sources de parfum.

Quelles sont les indications de Mercurius cyanatus ?

Mercurius cyanatus en vue de lutter contre une diversité de maladies ORL. Le médicament est prescrit aussi contre certaines affections de la bouche.

En ORL

Mercurius cyanatus est efficace dans le traitement de la diphtérie du nez et du larynx. Le produit peut être utilisé par le patient chez qui des hémorragies sont signalées au niveau des fosses nasales. Le sujet atteint d’aphonie douloureuse ou de l’angine rouge ou érythémateuse peut également se traiter avec Mercurius cyanatus. Ces affections sont caractérisées par des inflammations aiguës de la gorge qui s’aggravent lorsque le sujet fait usage de la parole ou avale des aliments.

Ce médicament homéopathique combat également l’angine pseudo membraneuse matérialisée principalement par des ulcérations et une fièvre. Le soulagement des enrouements, de l’amygdalite et des œdèmes de la luette est en outre possible avec Mercurius cyanatus.

En stomatologie

Le remède est indiqué dans le traitement des aphtes buccaux, l’hypersalivation et les douleurs survenant au niveau des glandes salivaires. Un homéopathe peut prescrire Mercurius cyanatus en cas de gonflement, de pâleur, d’ampoule séreuse ou d’ulcération au niveau de la langue. Le médicament soulage également les douleurs dentaires et la gingivite, qu’elle soit ulcéreuse ou nécrotique.

Comment utiliser Mercurius cyanatus ?

Lorsqu’on utilise les granules de Mercurius cyanatus, il faut les déposer sous la langue et attendre leur dissolution. Si ce sont les gouttes du produit qu’on doit absorber, il est recommandé de les diluer dans un peu d’eau et de garder le liquide en bouche pendant un moment avant de l’avaler. Le dosage de Mercurius cyanatus est établi en fonction de la pathologie à traiter.

Contre les troubles ORL

En ORL, on traite l’angine pseudo membraneuse en prenant 5 granules de Mercurius cyanatus 9 CH, 4 fois par jour. En cas d’angine blanche accompagnée d’une asthénie et d’une fièvre, il est recommandé de prendre 3 granules de la dilution 9 CH du médicament. Si l’intention thérapeutique vise le traitement de l’aphonie douloureuse marquée par des enrouements chroniques, il faut prendre 3 granules de Mercurius cyanatus 7 CH.

Contre les troubles en stomatologie

Pour éliminer les aphtes buccaux, Mercurius cyanatus 9 CH est conseillé, à raison de 5 granules par jour. En cas de gingivite persistante, le patient peut prendre 5 granules de Mercurius cyanatus 5 CH, 3 fois pendant la journée. Si l’affection est aiguë, le médicament peut être pris toutes les heures jusqu’à disparition des symptômes.


Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.