Être en bonne santé, c’est une grâce de Dieu !

Le contenu de notre site est fourni à titre informatif. Il ne peut pas servir de prescription, ni remplacer un avis médical.
Veuillez consulter votre médecin ou tout autre professionnel de la santé en priorité.

Sainte SantéHoméopathieRemèdesHoméopathie Antimonium tartaricum

Antimonium tartaricum, efficace contre les dermatoses et les troubles respiratoires

Homéopathie Antimonium tartaricum

D’origine chimique, Antimonium tartaricum est un médicament homéopathique qui permet de lutter principalement contre les troubles pneumologiques et les maladies de la peau. On le trouve généralement sous forme de granules et il est possible de l’utiliser en automédication. Cependant, si la pathologie visée est à un stade avancé, il est préférable de prendre contact avec un homéopathe. Grâce à ce professionnel, on a la chance de connaître le bon dosage du produit et on est bien situé sur la durée requise pour l’efficacité du traitement.

Antimonium tartaricum est obtenu à partir d’antimoniotartrate acide de sodium. Il se prend de préférence en dehors des repas et il est recommandé d’éviter la consommation de tabac, de café, de menthe et de toute substance astringente 30 minutes avant l’absorption. Toutefois, il leur est conseillé de prendre l’avis d’un homéopathe avant de mettre en route un traitement.

Quelles sont les indications d’Antimonium tartaricum ?

Antimonium tartaricum sert à soigner plusieurs maladies respiratoires et diverses dermatoses (maladies de la peau). Ce remède homéopathique est également recommandé en cas de malaise causé par une activité inadéquate du système nerveux.

En pneumologie

Avec ce remède homéopathique, on peut combattre entre autres pathologies pneumologiques, les bronchites aiguës ou chroniques, l’asthme, les bronchiolites et l’emphysème. La prise du produit est particulièrement conseillée lorsque ces pathologies entrainent une difficulté à expectorer les mucosités. Aussi, on peut prendre Antimonium Tartaricum contre ces maladies si le sujet qui en est atteint respire bruyamment, ceci du fait de la présence excessive de mucus au niveau des bronches et des alvéoles pulmonaires.

En dermatologie

Ce produit homéopathique traite diverses affections dermatologiques telles que les acnés pustuleuses et purulentes, notamment celles marquées par des traces bleuâtres. Il est utilisé également dans le traitement de la varicelle et de plusieurs types d’éruptions cutanées.

En neurologie

Antimonium tartaricum permet de traiter les malaises vagaux généralement causés par une activité exagérée du système nerveux parasympathique ou plutôt par une baisse du système nerveux sympathique. Lorsque ce genre de malaise se manifeste, le sujet est angoissé et a le sentiment qu’il va perdre connaissance à n’importe quel moment.

Comment utilise-t-on Antimonium tartaricum ?

Pour absorber les granules d’Antimonium tartaricum, il suffit de les déposer sous la langue et d’attendre leur dissolution qui se fait lentement. Si le patient a moins de 6 ans, il est possible de faire fondre les granules dans un peu d’eau. Le dosage et la fréquence des prises d’Antimonium tartaricum dépendent de la pathologie traitée.

Contre les troubles pneumologiques

Si le sujet souffre d’une bronchite aiguë avec encombrement, celui-ci peut prendre 5 granules d’Antimonium tartaricum 9 CH, 4 à 6 fois par jour, toutes les 15 minutes jusqu’à ce qu’apparait une expectoration. Celui-ci renouvèlera ensuite la prise des 5 granules toutes les heures durant 24 heures.

Pour traiter la bronchiolite, il est recommandé de prendre 5 granules de la dilution 5 CH en alternance avec 5 granules des produits homéopathiques Blatta orientalis et Ipeca. Dans la pratique, on prend d’abord les granules d’Antimonium tartaricum, 10 minutes après on absorbe celles de Blatta orientalis et après 20 minutes, on avale celles d’Ipeca. Ensuite lorsque les 3 produits sont pris, on attend 30 minutes avant de reprendre le même procédé d’absorption.

Cette démarche thérapeutique peut être suivie en cas de bronchiolite. Toutefois, le temps d’attente entre la prise d’Antimonium tartaricum et la prise de Blatta orientalis est de 10 minutes et celui entre Blatta orientalis et Ipeca est de 20 minutes.

En cas de traitement de fond de la crise d’asthme, il est généralement recommandé de prendre 5 granules d’Antimonium tartaricum le soir au coucher, et ce pendant 3 mois. Il est cependant conseillé de s’y prendre le plus tôt possible, c’est-à-dire dès que les premiers symptômes apparaissent. Une amélioration doit normalement être constatée après quelques jours de traitement. Si ce n’est pas le cas, le mieux est de consulter un médecin qui conseillera un traitement allopathique de l’asthme, principalement composé de bronchodilatateurs et d’anti-inflammatoires.

Lorsqu’on utilise Antimonium tartaricum contre les troubles pneumologiques, on prend les dilutions basses en vue de favoriser les sécrétions. Si on veut plutôt arrêter ces sécrétions, l’utilisation des dilutions élevées est alors recommandée.

Pour combattre les affections dermatologiques

Pour combattre l’acné et les cicatrices de la varicelle, il est conseillé de prendre 10 granules d’Antimonium tartaricum chaque jour, soit 5 matin et 5 le soir, pendant 3 mois. La consultation d’un homéopathe est conseillée pour connaître la dilution qui convient selon l’état général du patient. Si l’acné est pustuleuse, il est recommandé de prendre la dilution 9 CH, de préférence au petit-déjeuner et au diner.

En cas de malaise vagal

Chez le sujet pris de malaise vagal, il est conseillé de prendre Antimonium tartaricum 7 CH, à raison de 5 granules toutes les 10 ou 15 minutes. Il faut espacer les prises si une amélioration est constatée.

Directeur de publication: Julien Eymard A, email:contact@saintesante.com

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.