Etre en bonne santé, c’est une grâce !

Sainte SantéPathologiePsychopathologieCyclothymie
Cyclothymie
Mardi 5 mai 2015

La cyclothymie ou bipolarité

La cyclothymie est caractérisée par des oscillations émotionnelles, par une alternance à un rythme indéterminé, de périodes euphoriques et de périodes dépressives. L’humeur varie, ainsi, de façon répétitive et cyclique. Il y a donc des changements brusques ou une instabilité persistance de l’humeur, avec des élévations ou des dépressions de l’humeur. Ces phases de ‘’haut’’ et de ‘’ bas’’ au niveau de l’humeur peuvent être d’une durée plus ou moins longue, d’une gravité, d’une amplitude, plus ou moins grande.

La cyclothymie est donc une perturbation thymique plus ou moins marquée. Mais lorsque les variations sont violentes et excèdent les limites d’une normalité thymique, la cyclothymie est alors une pathologie, elle s’inscrit dans un registre psychopathologie. La cyclothymie peut être ainsi légère, moyenne ou sévère allant d’une simple exagération de l’humeur à un véritable trouble de l’humeur.

Symptômes de la cyclothymie

Les signes typiques de la cyclothymie sont marqués par des changements au niveau des dispositions affectives et émotionnelles du sujet. Au cours de la phase euphorique, le sujet se sent très heureux avec un optimisme extrême et une estime de soi exagérée. Il manifeste un sentiment de bien-être et de bonheur. Il adopte des comportements à risque, imprudents ou impulsifs.

Cette période euphorique est également caractérisée par des moments d’agitation, un discours rapide, le désir de parler constamment et un manque de concentration. Ces manifestations sont associées à une fuite de la pensée et à d’intenses activités physiques.

Les signes de l’humeur dépressive sont repérables à travers la présence des sentiments de tristesse et de désespoir, de dévalorisation, de culpabilité ou d’inutilité. Le sujet est épuisé physiquement, il manque d’énergie et laisse transparaître les symptômes physiques inexpliqués, une douleur chronique sans cause connue.

Cette phase dépressive peut également inclure d’autres signes tels que des problèmes de mémoire ou des difficultés pour prendre des décisions. Le sujet n’est pas épargné par les pensées de mort ou de suicide qui peuvent conduire à des tentatives de suicide.

Causes de la cyclothymie

Les causes de la cyclothymie ne sont pas explicitement définies, mais plusieurs facteurs pourraient enclencher ou précipiter une instabilité persistance de l’humeur. Chez certaines personnes, un état de stress permanent, des pathologies physiques et des évènements traumatiques sont des causes probables de l’enclenchement des épisodes euphoriques et dépressives.

L’influence de l’hérédité pourrait constituer un autre facteur causal chez d’autres personnes qui ont des antécédents familiaux liés à la cyclothymie. Aussi, une mauvaise régulation de l’humeur au niveau du cerveau pourrait, à bien des égards, provoquer la cyclothymie. Ainsi, des changements dans la chimie du cerveau ou au niveau des neurotransmetteurs peuvent provoquer une instabilité au niveau de l’humeur.

Traitement de la cyclothymie

En présence d’un trouble cyclothymique, les solutions thérapeutiques sont essentiellement chimio-thérapeutiques et psychothérapeutiques.

Les médicaments utilisés, notamment les stabilisateurs de l’humeur, ont un double objectif : la réduction de la fréquence des perturbations de l’humeur et la stabilisation de celle-ci. Pour traiter les épisodes dépressifs, les antidépresseurs sont les mieux adaptés.

La thérapie cognitive et comportementale, la thérapie de groupe, la thérapie familiale ou interpersonnelle, le counseling sont les traitements psychologiques les plus courants qui peuvent aider efficacement les personnes cyclothymiques.


Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.