Etre en bonne santé, c’est une grâce !

Moutarde
Samedi 21 mai 2016

Moutarde : composition, vertus, emploi et risques

La moutarde est l’une des plantes d’assaisonnement les plus utilisées à travers le monde. Outre son usage culinaire, ses vertus thérapeutiques sont reconnues depuis des milliers d’années. Elle était déjà utilisée dans la Grèce antique pour traiter le rhume et certaines affections respiratoires et aussi pour soulager les articulations douloureuses.

Appartenant à la famille des brassicacées (ou crucifères), la moutarde, scientifiquement dénommée Sinapis est une plante prisée pour ses graines qui sont utilisées comme épices. La moutarde se décline en trois grandes espèces : la moutarde noire (sinapis negra), la moutarde blanche (Sinapis Alba) et la moutarde sauvage ou des champs (Sinapis arvensis).

Composition

L’un des composants isolés des feuilles de la moutarde est l’acide folique (vitamine B9). Il entre en jeu dans la fabrication des cellules du corps et dans le processus de cicatrisation des plaies. Il participe entre autres au bon fonctionnement du système immunitaire et nerveux. On retrouve également en quantité non négligeable d’autres vitamines (A, B2, B6, E, C, K) ainsi que des minéraux indispensables au bon fonctionnement de l’organisme (Sélénium, Fer, Manganèse, Calcium, Magnésium, Cuivre). Sont aussi présents dans la moutarde les caroténoïdes (le bêta-carotène, la lutéine) qui ont des propriétés antioxydantes et dont un apport quotidien permet de prévenir l’apparition de certains cancers.

Vertus

La moutarde fait partie des plantes antiscorbutiques du fait de sa richesse en vitamine C. C’est une plante tonique et dépurative. Elle favorise une bonne digestion et lutte contre les troubles digestifs comme la constipation. Les grains de moutarde sont un bon remède pour traiter les états grippaux et les bronchites. Elle peut aussi être utilisée pour apaiser la toux et dégager les voies respiratoires. La moutarde soulage mal de dos ainsi que les douleurs articulaires causées par des rhumatismes.

Mode d’emploi

Contre la grippe, les bronchites et la toux, il est possible de réaliser des cataplasmes à partir de la poudre de moutarde. La préparation consiste à mélanger un peu de poudre de moutarde à de la farine (de blé ou de lin) et un peu d’eau tiède de sorte à obtenir une pâte épaisse. Étaler la pâte sur un torchon et le plier en deux. Ensuite, appliquer le cataplasme sur le torse pendant une dizaine de minutes au maximum

La consommation d’infusion à base de moutarde permet de faciliter la digestion. Pour la réaliser, il faut laisser infuser pendant cinq minutes une cuillère à café de sommités fleuries de moutarde (noire de préférence) dans une tasse d’eau bouillante.

La moutarde peut être ajoutée à l’eau du bain pour se réchauffer. Pour se faire, il faut ajouter dans l’eau du bain l’équivalent d’une demi-tasse de moutarde préalablement mélangé à de l’eau froide.

Pour soigner le pied d’athlète avec de la moutarde, il faut ajouter un peu de moutarde dans de l’eau et réaliser un bain de pieds. Les pieds doivent rester dans l’eau au moins une quinzaine de minutes.

Risques et mise en garde

L’usage de la moutarde sous forme de cataplasme est contre indiqué chez les personnes atteintes de troubles veineux sévères comme les varices. De plus, il est important de recouvrir le corps d’une couche de vaseline avant application du cataplasme.


Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.