Etre en bonne santé, c’est une grâce !

Cumin
Mardi 31 mai 2016

Cumin : Compositions, vertus, emploi et risques

Originaire d’Asie, le cumin fait partie des épices les plus prisées à travers le monde du fait de son arome particulier. Outre cet aspect culinaire, les graines du cumin ont aussi des effets positifs sur la santé.

Employé depuis plus de 5000 ans, le cumin (Cuminum cyminum) est une plante herbacée de la famille des apiacées. Cultivée pour ses graines, cette plante fait partie intégrante de la cuisine indienne. En phytothérapie, le cumin est apprécié pour ses vertus carminatives et antispasmodiques.

Composition

Le cumin contient une quantité non négligeable d’acides aminés, de protéines, d’acides gras (acide oléique, palmitique et pétrosélinique), de flavonoïdes, de tanins. En plus de ces composants, on retrouve d’autres substances actives dans l’huile essentielle de cumin : de la scopolétine (hépatoprotecteur, anti-inflammatoire) et des composés phénoliques.

Vertus thérapeutiques

Le cumin est une plante aux multiples applications thérapeutiques. On le retrouve comme ingrédient dans des produits de soins capillaires, dermatologiques et dans des crèmes de massage.

Le cumin a une action dépurative, diurétique, analgésique, sédative, anti-inflammatoire, antibactérienne, antispasmodique et aphrodisiaque.

Le cumin peut être utilisé en cas de digestion lente ou difficile. C’est aussi un excellent remède contre les ballonnements, coliques, constipations. Il permet également de lutter contre le manque d’appétit.

Cette plante a une action calmante et relaxante sur le système nerveux. Sa consommation est donc indiquée en cas d’insomnie, stress important et surmenage.

Chez les femmes allaitantes, la consommation de cumin favorise la montée du lait. Il agit également au niveau de la régulation du cycle menstruel.

Du fait de son effet anti-inflammatoire, il est recommandé pour calmer les douleurs articulaires provoquées par l’arthrite et les rhumatismes. De plus, sa consommation permet de faire baisser la fièvre.

Des études menées sur cette épice ont montré que la consommation régulière de cumin serait bénéfique pour le cœur et réduirait le risque de survenue de pathologies cardiovasculaires et aussi de certains cancers.

Mode d’emploi

Pour bénéficier au maximum des bienfaits du cumin, on peut l’ajouter quotidiennement aux différents mets.

Contre les troubles digestifs, diluer une à deux gouttes d’huile essentielle dans de l’huile végétale puis réaliser un massage circulaire du ventre avant chaque repas.

On peut aussi réaliser une infusion à partir des graines de cumin. Pour la préparer, laisser infuser pendant quelques minutes une cuillère à café de graines dans 300ml d’eau bouillante. Boire une demi-tasse de cette préparation de préférence avant les repas.

On peut directement ajouter une demi-cuillère à soupe de graines moulues dans un peu d’eau. Cette préparation au gout certes très prononcé et amer a pour avantage de calmer les douleurs abdominales assez rapidement.

Risques et mise en garde

L’huile essentielle de cumin est contre indiquée en cas de grossesses et pendant l’allaitement. Son usage est également fortement déconseillé chez l’enfant de moins de six ans. Toujours la diluer avant utilisation, car elle peut être dermocaustique ou allergisante. Toujours précéder l’application sur la peau par un test dans le pli du coude. Toujours respecter les doses indiquées, car à fortes doses cette huile devient toxique.


Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.