Être en bonne santé, c’est une grâce de Dieu !

Le contenu de notre site est fourni à titre informatif. Il ne peut pas servir de prescription, ni remplacer un avis médical.
Veuillez consulter votre médecin ou tout autre professionnel de la santé en priorité.

Sainte SantéHoméopathieRemèdesHoméopathie Dulcamara

Dulcamara, pour traiter des pathologies liées au froid et à l’humidité

Homéopathie Dulcamara

Formulé à partir de la « douce amère », une plante de la famille des Solanacées dénommée scientifiquement Solanum Dulcamara, Dulcamara est un médicament homéopathique destiné à soigner des maladies causées par le froid et l’humidité. Son absorption est sans risque pour la femme enceinte et celle qui allaite.

Dulcamara est disponible le plus souvent en granules. Sa teinture-mère s’obtient par la macération des parties aériennes de la douce amère. Ce remède est indiqué en cas de troubles apparaissant en temps de froid et avec l’humidité.

Quelles sont les indications de Dulcamara ?

Les pathologies causées par le froid et l’humidité sont variées et relèvent de plusieurs domaines médicaux : dermatologie, rhumatologie, gastro-entérologie et ORL etc.

En rhumatologie

Dulcamara est prescrit en rhumatologie, notamment chez le sujet qui, à la suite d’une longue exposition à l’humidité et au froid, souffre de névralgies sciatiques accompagnées de douleurs articulaires et de céphalées. Celui-ci peut également ressentir des douleurs au niveau des muscles ainsi que des sensations de froid. Son état peut le pousser à changer fréquemment de position du fait du caractère sourd, déchirant et lancinant des douleurs qui peuvent également se déclarer à la nuque et dans la zone lombaire.

En dermatologie

Ce médicament homéopathique traite les troubles survenant en dermatologie, notamment les éruptions qui engendrent des saignements après grattage. Il est aussi efficace en cas de verrues planes et d’urticaire non accompagné de fièvre.

En gastro-entérologie

On se sert de Dulcamara pour traiter les diarrhées issues d’un refroidissement humide, comme c’est le cas parfois en été. Le sujet atteint ressent une soif inextinguible avant la manifestation de ces diarrhées. Il souffre également de nausées qui se terminent souvent en vomissements glaireux et pâles. Les selles émises sont aussi glaireuses et même sanglantes dans les cas graves.

En ORL

Dulcamara est un remède qui permet de traiter la rhinopharyngite engendrée par un froid humide. Lorsque survient cette maladie, une sensation de nez bouché est ressentie et cela provoque des mucosités dans la gorge. Le sujet a du mal à parler du fait d’une paralysie de sa langue par le froid. Celle-ci gonfle et la salive qui sort de la bouche ressemble plus à une bave.

En pneumologie

Il est recommandé de prendre ce remède en cas de trachéobronchite liée à une exposition au froid et à l’humidité. Lorsqu’apparait cette pathologie, le patient souffre de fièvre, tousse bruyamment quand il est en position couchée et ressent des brûlures au niveau de la peau.

Comment utiliser Dulcamara ?

La dose et la dilution de Dulcamara dépendent de la pathologie à traiter. La consultation d’un homéopathe est conseillée afin de prendre correctement ce produit.

Pour traiter les affections rhumatologiques

Les douleurs ressenties en rhumatologie sont calmées avec 5 granules de Dulcamara 7 ou 9 CH, une dose à prendre toutes les 3 heures. On commence à espacer les prises au fur et à mesure que les douleurs diminuent jusqu’à les stopper entièrement.

Contre les problèmes de la peau

Pour lutter contre les démangeaisons causées par le froid et l’humidité, il est conseillé de prendre 5 granules de Dulcamara 9 ou 15 CH le matin et le soir, un traitement à faire pendant 2 mois. Les verrues sont traitées avec 5 granules de Dulcamara 9 CH à prendre chaque jour pendant 3 mois.

Contre les troubles en gastro-entérologie

Lorsque le froid entraine des diarrhées, il est recommandé d’absorber 5 granules de Dulcamara à chaque prise. Le nombre total des prises journalières dépend de la fréquence des diarrhées. Concrètement après chaque selle, il faut prendre les 5 granules du produit.

Contre les troubles de l’ORL

Si Dulcamara est pris dans le but de combattre la rhinopharyngite, il faut absorber 5 granules de sa dilution 5 CH, 4 fois par jour durant une semaine.

Directeur de publication: Julien Eymard A, email:contact@saintesante.com

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.