Etre en bonne santé, c’est une grâce !

Romarin
Mardi 24 mai 2016

Romarin : composition, vertus, emploi et risques

Employé en phytothérapie sous des formes comme les gélules, les huiles essentielles et les tisanes, le romarin est une plante servant à guérir divers maux depuis des milliers d’années. Il était vénéré par certains peuples comme les Égyptiens. On lui attribuait la capacité de chasser les mauvais esprits. Dans certaines contrées, il symbolisait l’amour et la fidélité.

Encore appelé herbe aux couronnes ou rose des marins, le romarin est une plante condimentaire très appréciée pour son parfum. Cette plante scientifiquement dénommée Rosmarinus officinalis possède de nombreuses vertus médicinales.

Composition

On retrouve dans le romarin une quantité importante de flavonoïdes, de cinéol, de pinènes, des diterpènes ainsi que des stéroïdes. Le romarin contient également du calcium, du fer et de la vitamine B6.

Indications thérapeutiques

Le romarin est une plante stimulante et tonifiante. Elle lutte efficacement contre la fatigue. Sa consommation facilite la digestion et soigne divers troubles comme la constipation, les ballonnements et les diarrhées.

Les cures régulières à base de romarin stimulent la fonction biliaire et facilitent l’élimination des toxines au niveau du foie.

C’est aussi un bon remède contre les infections respiratoires ou ORL. Grâce à son action fluidifiante et antiseptique, cette plante est indiquée dans le traitement de la toux, les bronchites et le rhume.

Le romarin possède en outre des propriétés anti-inflammatoires. Il réduit les douleurs articulaires d’origine rhumatismales.

De plus, des études ont donné de bons résultats quant à l’action du romarin sur certains cancers. En effet, l’acide carnosique présent dans le romarin ralentirait le développement des cellules cancéreuses.

Mode d’emploi

Pour favoriser le sommeil et combattre la fatigue, laisser infuser 2g de feuilles de romarin dans 150ml d’eau bouillante. Après 10 minutes, filtrer la préparation. Boire une tasse de cette infusion trois fois par jour.

Contre les troubles digestifs et pour faciliter la digestion, laisser infuser 5g de feuilles de romarin dans une tasse d’eau chaude pendant une dizaine de minutes. Boire cette infusion de préférence après les repas. Pour soulager ces mêmes maux, il est possible de mélanger une goutte d’huile essentielle de romarin dans un peu de miel puis incorporer le tout dans une tasse d’eau bouillante.

Contre les douleurs articulaires, faire bouillir quelques minutes 50g de fleurs dans un litre d’eau. Ensuite, laisser infuser hors du feu pendant une dizaine de minutes puis filtrer. Appliquer la solution sur les zones douloureuses. Renouveler ce geste deux à trois fois par jour.

Il est possible de préparer un bain fortifiant avec le romarin. Pour le réaliser, diluer environ 10 gouttes d’huile essentielle de romarin dans une base neutre pour bain. Ajouter le tout à l’eau du bain. À réaliser de préférence le matin.

Contre les douleurs musculaires ou articulaires, réaliser un massage à partir de deux gouttes d’huile essentielle diluées dans de l’huile végétale.

Risques et mise en garde

Le romarin est contre-indiqué chez les personnes atteintes de pathologies du foie ou de calculs biliaires. En outre, les bains au romarin sont déconseillés chez les personnes souffrant de troubles circulatoires sévères ou d’hypertension artérielle. L’huile essentielle de romarin est interdite pendant la grossesse et l’allaitement. En cas de doute, demander l’avis d’un spécialiste.


Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.