Être en bonne santé, c’est une grâce de Dieu !

Le contenu de notre site est fourni à titre informatif. Il ne peut pas servir de prescription, ni remplacer un avis médical.
Veuillez consulter votre médecin ou tout autre professionnel de la santé en priorité.

Sainte SantéHoméopathieRemèdesHoméopathie Lycopodium clavatum

Lycopodium clavatum, que soigne-t-il et comment l’emploie-t-on ?

Homéopathie Lycopodium clavatum

Lycopodium clavatum est un traitement homéopathique mis au point à partir du lycopode officinal, une plante également appelée « herbe aux massues » ou « pied de loup ». Le champ d’application de ce médicament est vaste. Il sert à combattre des pathologies ORL, urologiques, dermatologiques. Il s’avère aussi efficace pour le traitement de maladies d'ordre digestif, de défaillances métaboliques et de troubles du comportement.

Lycopodium clavatum existe sous plusieurs formes dont les plus courantes sont les granules et les doses. La consultation d’un professionnel est souhaitée pour une meilleure utilisation du produit.

Quelles sont les indications de Lycopodium clavatum ?

Le remède homéopathique Lycopodium clavatum est formulé pour soigner divers maux. Ses indications s’étendent à plusieurs domaines médicaux dont l’ORL, l’urologie, la dermatologie et la gastro-entérologie.

En ORL

Un homéopathe peut prescrire Lycopodium clavatum en vue de traiter une pathologie du domaine de l’ORL. C’est le cas des laryngites et des pollinoses. Avec ce produit, il est également possible de venir à bout des otites bénignes ou sévères.

En urologie

Dans le domaine de l’urologie, le bénéfice thérapeutique découlant de l’utilisation de ce médicament est satisfaisant dans les cas de lithiase urinaire, surtout contre l’uratique. Le produit est recommandé en urgence lorsque le sujet montre une tendance urémique ou urécémique.

Il est bon de noter que lorsqu’un syndrome d’hyperazotémie et une insuffisance rénale sont observés à la faveur de ces manifestations, l’arsenal thérapeutique doit être élaboré par des professionnels qui ont généralement recours à plusieurs autres remèdes homéopathiques.

Lycopodium clavatum est par ailleurs prescrit dans les cas de prostatisme et d’impuissance accompagnés de désirs conservés.

En dermatologie

En dermatologie, ce remède homéopathique est recommandé notamment contre les urticaires chroniques. Aussi, les cas d’eczémas chez l’enfant, le nourrisson et aussi chez l’adulte, qui engendrent des infections dès le moindre contact, peuvent être traités avec Lycopodium clavatum.

Des résultats positifs ont été obtenus avec ce produit après son utilisation par des patients atteints de dermatoses eczématides pré-sternales et de dermatoses séborrhéiques.

Il est possible également d’employer ce médicament pour combattre les rides et les problèmes de peau sèche.

Lycopodium clavatum est administré en cas de chute de cheveux et de taches brunâtres au niveau de l’abdomen et de la région temporale.

En gastro-entérite

Plusieurs troubles digestifs comme les flatulences, les pyrosis, les ulcères duodénaux et les dyskinésies biliaires sont traités efficacement avec ce médicament.

On peut s’en servir aussi pour venir à bout des problèmes d’anorexie que rencontrent certains enfants, de même que les vomissements acétonémiques.

En psychothérapie

La dépression et l’irritabilité peuvent être traitées à l’aide de Lycopodium clavatum. Ce remède est efficace aussi bien chez l’enfant que chez l’adulte, notamment contre l’alternance d’agressivité, de mauvaise humeur et de mélancolie.

En phase de dépression, le sujet se montre anxieux et craintif avec en prime, une perte de mémoire, des larmes et une faiblesse physique notable.

En période d’irritabilité, l’individu peut se montrer autoritaire, nerveux, de très mauvaise humeur et refuser systématiquement toute contrariété.

Dans le métabolisme

En cas de pics d’azotémie et de glycémie et lorsque la proportion de mauvais cholestérol est élevée dans le sang, la prise de Lycopodium clavatum peut s’avérer salutaire.

Comment utilise-t-on Lycopodium clavatum ?

Les dilutions et les posologies de Lycopodium clavatum diffèrent selon la nature et la gravité du trouble à traiter. Le respect scrupuleux de la prescription de l’homéopathe traitant est la condition sine qua non de l’obtention des résultats escomptés.

Contre les troubles ORL

Pour le traitement des troubles de la sphère ORL, on peut utiliser Lycopodium clavatum, de préférence la dilution 9 CH. Toutefois si la situation est grave, il est recommandé de prendre la dilution 15 CH.

Pour traiter les troubles urologiques

Les troubles digestifs sont généralement traités avec Lycopodium clavatum 9 CH, à raison de 3 granules par jour, un traitement à suivre jusqu’à ce que les troubles disparaissent. Mais en cas de constipation chez l’enfant, on peut prendre 10 granules de Lycopodium clavatum 5 CH.

Pour la prise en charge des maladies de la peau

Si le médicament est utilisé en vue de traiter les maladies de la peau, on recommande de prendre 3 granules de Lycopodium clavatum 5 CH 3 fois par jour.

Une association de ce produit homéopathique à d’autres remèdes est possible comme c’est le cas avec China rubra.

Pour soigner les troubles digestifs

Lycopdium clavatum 9 CH s’avère efficace pour traiter les ballonnements de ventre survenant généralement le soir et s’aggravant au cours de la nuit. La posologie indiquée est de 3 granules à administrer jusqu’à l’arrêt des symptômes.

Lorsque chez l’enfant, l’émission des selles est douloureux, il est recommandé de lui donner 3 granules de Lycopodium clavatum 5 CH.

En cas de constipation avérée, la posologie indiquée est de 10 granules à la dilution de 5 CH.

Chez le nourrisson, les troubles digestifs peuvent être soignés avec une dose unique du médicament.

Pour faire face aux troubles du comportement

Il est conseillé de donner 3 granules de Lycopodium Clavatum 5 CH au coucher à l’enfant ou à l’adulte, victime d’une alternance de dépression et d’irritabilité.

Pour traiter les troubles métaboliques

Lycopodium clavatum 7 CH est conseillé pour le traitement des troubles métaboliques. La dilution peut atteindre 15 à 30 CH en cas de symptômes sévères.

Toutefois, il est vivement recommandé de consulter un médecin homéopathe avant l’administration de ce médicament à des dilutions élevées car il y a risque d’aggraver les symptômes si la posologie est inadaptée.

Directeur de publication: Julien Eymard A, email:contact@saintesante.com

Messages

  • , par JOCELYNE

    Je prends une dose hebdomadaire de lycopodium clavatum 15 CH et toujours des manifestations de maux de ventre, flatulences surtout le soir. En parallèle de ce traitement, j’ai arrêté FENOFIBRATE 100, pour ne pas faire doublon face à la baisse de cholestérol.
    Quel conseil me donneriez-vous ?

  • , par Abit Johan

    Mon médecin, m’a prescrit en homéopatie du Lycopodium clavatum, pour soigner un trouble du comportement, à raison de 10 granules, matin, midi et soir chaque jour. Cela me paraît beaucoup, qu’en pensez-vous ? Je lis sur un site que le Lycopodium clavatum se prend a raison de 10 gellules une fois par semaine... ou quinzaine.
    J.A.

Un message, un commentaire ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.